LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2010 > Philippe Marmottant

Le piège ultra-rapide d’une plante carnivore aquatique

Philippe Marmottant

Mercredi 15 septembre 2010

à 11h en salle C. Brot

Les plantes sont capables de générer d’intenses dépressions dans leur liquides internes. Dans une première partie, nous montrerons un usage inhabituel de cette dépression, avec les d’Utriculaires, qui sont des plantes aquatiques carnivores qui attrapent leur proies par des pièges à succion. Nous verrons comment la plante stocke la dépression pour la libérer en moins d’une milliseconde. L’aspiration du fluide génère des accélérations de 600 g, ne laissant aucune chance à une proie qui se serait approchée de trop près. Ce mouvement ultra-rapide est rendu possible par la porte remarquable du piège, une valve élastique qui flambe (ouvrant le piège) et déflambe (le refermant). Dans une seconde partie, nous évoquerons à l’opposé un inconvénient de dépressions liquides trop fortes : dans les canaux de sève des arbres, la sève peut caviter, créant des embolies, un phénomène dont nous cherchons à modéliser la dynamique.


ps : invité par X. Noblin

Voir en ligne : Laboratoire de Spectrométrie Physique- CNRS/Université Grenoble 1