LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2011 > Patrice Genevet

Deux expériences de nanophotonique : modulateur de phase spatial à base d’antennes plasmoniques et réseaux de nanocavités pour l’optique non linéaire.

Patrice Genevet

Mercredi 23 février 2011

à 11h en salle C. Brot

Durant ce séminaire, je présenterai les résultats des mes recherches effectuées durant mon post doctorat au sein du groupe du professeur Fédérico Capasso. Nous discuterons de deux principales contributions. Avec la première, nous démontrerons que les antennes plasmoniques, jusqu’alors utilisées pour leur extraordinaire exaltation du champ électromagnétique via le couplage aux plasmons localisés, peuvent servir d’éléments déphasants. Nous montrerons que nous pouvons contrôler le déphasage induit par ce type de nanostructure. Ces antennes sont ensuite disposées le long d’une interface de façon à obtenir une réponse en phase non uniforme. Nous montrons qu’une surface ornée de ces structures induit une réflexion et réfraction extraordinaire. Grâce à cette expérience, les lois de Snell-Descartes peuvent être généralisées dans le cas où la réponse en phase de l’interface n’est pas homogène. Dans une seconde partie, nous démontrerons que les champs plasmoniques, magnifiés par rapport aux champs électromagnétiques dus à la concentration de l’énergie lumineuse dans des dimensions nanoscopiques, peuvent considérablement accroître l’efficacité de processus non linéaire. Nous discuterons des propriétés optiques d’un type de structure plasmonique que nous avons spécifiquement développé pour notre expérience et montrerons que le mélange non linéaire à quatre ondes peut être augmenté d’un facteur 2000 via l’interaction avec notre structure plasmonique.

Voir en ligne : Harvard School of Engineering and Applied Sciences

Mots-clés

MOSAIQ