LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2013 > Jean-Pierre Romagnan

Hooke et Newton, la pomme de la discorde (deuxième partie)

Jean-Pierre Romagnan

à 11h en salle C. Brot

En 1666, « annus mirabilis », Newton médite dans son verger de Woolsthorpe éclairé par un beau clair de lune. Il voit tomber une pomme et ainsi naît la théorie de la gravitation…qu’il ne publiera que vingt ans plus tard sur l’insistance de Halley. C’est la belle histoire que Newton s’est plu à raconter à la fin de sa vie. Faut-il lui accorder crédit ? La correspondance qu’il a échangée avec Hooke à la fin de l’année 1679 se révèle très instructive à cet égard, et permet de préciser quelles étaient les connaissances respectives de ces deux grands hommes de science cinq ans avant le début de la rédaction des « Principia ».