LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2010 > Jacques Persello

Assemblage de particules de taille nanométrique en interaction. Construction et effondrement de réseaux à unités nanométriques.

Jacques Persello

Mercredi 13 octobre 2010

Les suspensions de particules colloïdales sont phénomènes de croissance irréversible. En effet, du fait des interactions de van der Waals, les particules s’agrègent irréversiblement jusqu’a former de très grands amas de particules, visibles à l’œil. Ces amas sont autosimilaires et fractals ce qui leur confère des propriétés mécaniques spécifiques. Sous l’effet de la gravité, ces objets vont sédimenter, se déformer, se fracturer... Il en résulte des effets originaux qui peuvent être interprétés simplement à partir d’arguments en lois d’échelle. On parlera ici, des méthodes qui permettent de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la consolidation de dispersions colloïdales de particules. Il y a trois types de verrous scientifiques. (i) Dans un premier temps, nous voulons identifier les seuils d’agrégation et la force des contacts entre particules. (ii) Au-delà du seuil d’agrégation, les particules déstabilisées vont s’agréger et construire un réseau cohésif qui va se développer dans tout l’échantillon. Ici nous voulons, déterminer la structure du réseau résultant de l’agrégation en fonction du type de déstabilisation. (iii) Puis, une force externe est appliquée pour extraire la phase liquide et transformer le réseau en un matériau dense. En fonction de la force externe, nous voulons suivre l’évolution de la structure du réseau et développer un modèle qui décrit les déplacements des particules. Ce modèle permet d’établir une équation « rhéologique » qui décrit le comportement du réseau sous l’effet d’une force appliquée en fonction de la nature et de l’organisation des contacts dans le réseau non comprimé. J’illustrerai comment cette approche peut être utilisée pour simuler la formation de structures hiérarchisées 3D.