LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Recherche > Projets > Thème Fluides & Matériaux Complexes > High glass transition temperature, self-crosslinking and biobased alkyd resins without metallic drying agent (ECOM)

High glass transition temperature, self-crosslinking and biobased alkyd resins without metallic drying agent (ECOM)

- Leader : Guittard Frédéric

- Collaborators within the LPMC : Amigoni Sonia, Darmanin Thierry, Taffin de Givenchy Elisabeth

- External Collaborators : Société ECOAT, Choulet Olivier

- PhD students/Post-doctoral fellows : Sonnati Matthieu, Moreillon Olivier

- Financial supports : ANR program Sustainable Chemistry, Industruies, Innovation, project ECOM

- Technological platforms : Traitement et analyse des surfaces, Traitement et analyse des surfaces

- Description :

La prise en compte du développement durable se traduit par l’ajout de contraintes supplémentaires pour la recherche. L’origine des matières premières ainsi que l’empreinte carbone des procédés de fabrication sont désormais des sujets de préoccupations importants.

La chimie de spécialité et l’industrie des résines pour peinture, qui est l’industrie liée au projet, suit cette évolution. Depuis 10 ans sont apparues les résines alkydes à l’eau. Mais le faible coût des dérivés pétroliers utilisés dans les résines « styrène-acryliques » ont constitué une barrière d’entrée contre les alkydes à l’eau. Plus récemment, avec la prise de conscience autour de l’impact écologique des produits pétroliers et l’augmentation de leurs prix, les alkydes à l’eau connaissent un regain d’intérêt fort qui devrait être durable. Mais pour rencontrer le succès, les nouvelles générations d’alkydes devront :

  • Être d’origine végétale
  • Ne pas utiliser de sels de métaux lourds
  • Avoir des performances accrues en termes de dureté, d’application et de durabilité (tenue dans le temps aux UV) Dans le cadre du projet ANR ECOM notre groupe de recherche « Surface et Interface » du LPMC, en étroite collaboration avec une entreprise spécialisée dans l’élaboration de peintures vertes, étudiera la mise au point de ces nouvelles peintures et leur amélioration en terme de performances à l’application et au séchage.

Les domaines concernés par cette étude sont

  • la polymérisation par polycondensation
  • les milieux dispersés en tant que milieu réactionnels
  • l’étude et l’amélioration de la rhéologie
  • l’étude des propriétés des films de peinture

Mots-clés

Fluides & Matériaux Complexes, Surfaces & Interfaces