LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Année en cours > Frédéric Moisy

Sillages étroits : du canard au hors-bord.

Frédéric Moisy

Mercredi 15 janvier 2014

à 11h en salle C. Brot

En se déplaçant à la surface de l’eau, un canard ou un bateau génère un sillage en forme de "V". La forme de ce sillage a été expliquée dès 1887 par Lord Kelvin, qui a en particulier montré que l’angle du V devait être constant, égal à 39 degrés, quelle que soit la vitesse de l’obstacle. Mais l’observation de sillages de bateaux rapides à partir d’images aériennes montre que le maximum d’amplitude du sillage apparait à un angle significativement inférieur aux 39 degrés de Kelvin, ce que l’on peut expliquer par un effet de taille finie du bateau. De façon remarquable, cet angle décroit comme l’inverse de la vitesse, à la manière du cône de Mach d’un avion supersonique. Je présenterai dans ce séminaire quelques expériences récentes réalisées en piscine, conduisant à une extension de ce résultat au cas des sillages gravito-capillaires.

Mots-clés

Fluides & Matériaux Complexes