LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2011 > Florent Doutre

Sources d’impulsions brèves basées sur des procédés de découpe non linéaires au sein d’une fibre optique ; nouvelles sources déclenchées à cavités couplées

Florent Doutre

à 11h en salle C. Brot

De nombreuses applications comme la cytométrie en flux, la spectroscopie CARS ou le LIDAR nécessitent l’emploi de sources lasers impulsionnelles compactes, robustes et peu couteuses, capable d’émettre des impulsions picosecondes avec des puissances crête de plusieurs kilowatts.

Parmi les lasers disponibles dans le commerce, aucun ne satisfait toutes ces conditions simultanément.

Durant mes travaux de thèse au laboratoire Xlim à Limoges, j’ai travaillé sur l’accordabilité des performances d’émission de lasers solides monolithiques de type microchip.

Je vous parlerai tout d’abord d’une technique de découpe temporelle d’impulsions basée sur des effets non linéaires de rotation de polarisation au sein d’une fibre optique standard. Cette découpe a permis d’atteindre un régime picoseconde avec un laser déclenché, ce qui représente à ma connaissance les plus brèves impulsions jamais générées par un tel système. Par la suite je présenterai une technique de déclenchement hybride actif/passif des microlasers dans une configuration de deux cavités imbriquées. Ce type de déclenchement original permet de réduire la gigue temporelle de lasers déclenchés de deux ordres de grandeurs, tout en conservant une durée d’impulsion subnanoseconde. Cette technique permet également la génération intracavité d’un supercontinuum.

Mots-clés

MOSAIQ