LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Année en cours > Exposés de 2e année de thèse (1/2)

Exposés de 2e année de thèse (1/2)

à 10h30 en salle C. BROT

10h30 — 11h00

Panagiotis VERGYRIS
Encadrants : Sébastien Tanzilli et Olivier Alibart

Two-photon phase-sensitive quantum metrology
At the beginning of the second year of my thesis, I completed the initial project for the generation of photon number states on-chip. The continuation of my professional specialization has been directed toward quantum metrology experiments where photon number states are used in order to measure with high accuracy physical variables such the chromatic dispersion of an optical element. Furthermore, I have been studying and demonstrating alternative photonic entanglement sources as well as a quantum interface. I ll focus on that presentation in a more fundamental quantum optics experiment, where we were able to demonstrate double phase sensitive measurements by detecting single photons. Our results demonstrate that the advantages of quantum-enhanced phase-sensing can be fully exploited while simplifying the detection scheme, paving the way towards resource-efficient and practical quantum metrology and cryptography.

11h00 — 11h30

Claudio MORTIER
Encadrants : Thierry Darmanin et Frédéric Guittard

Conception de matériaux bio-inspirés non mouillants micro et nano structurés
La mouillabilité de surface des matériaux est hautement dépendante de la morphologie de surface (fibreuse, globulaire, ...) des matériaux et des paramètres de celle-ci : taille, longueur, espacement et orientation (à l’échelle du micro et du nanomètre). Trouver des moyens de contrôler tous ces paramètres est extrêmement important d’un point de vue théorique et pour diverses applications. Des précédentes études sur des polymères conducteurs dérivés d’hétérocycles tel que le thiophène et le pyrrole ont montrée des morphologies de surfaces micro et nano structurées qui, combinés avec leurs natures intrinsèquement hydrophobes, ont un impact sur leurs mouillabilités de surface. L’objectif de ce travail de thèse est d’étudier en détails un de ces polymères conducteurs, dérivés du pyrrole, d’en comprendre ses mécanismes de structuration de surface et d’en tirer des conclusions d’un point de vue de la mouillabilité. Afin de promouvoir le domaine des matériaux non mouillants, cette thèse fera aussi l’objet d’une approche pédagogique visant a mieux comprendre le phénomène de mouillabilité de surface lié à ces systèmes polymères nano structurés par la rédaction de communications pédagogiques destinés à un public scientifique non expert dans le domaine des nano matériaux.
La stratégie générale employée (figure1) est la suivante :
- synthèse de nouveaux monomères dérivés du pyrrole à l’échelle de la molécule porteurs de fonction hydrophobe (R)
- leurs élaborations de surface en film de polymère par déposition électrochimique
- et enfin leur caractérisation pour comprendre leur comportement mouillant Les recherches effectués sur les dérivés du pyrrole ont abouti à des surfaces nanostructurés aux propriétés allant de la superhydrophobie (très faible adhésion du liquide ou comportement auto glissant des gouttes) à la parahydrophobie (forte adhésion des gouttes sur une très courte surface de contact) et ont fait l’objet de valorisations dans 3 journaux scientifiques publiés en 2015 et 2016. Ses études ont montrée l’impact de la structure chimique de la molécule et de sa nature intrinsèquement hydrophobe sur la morphologie du polymère et donc la mouillabilité de surface du matériau. Durant la dernière année de thèse seront abordés la finition des travaux sur les dérivés du pyrrole et sur leur élaboration de surface par d’autres techniques (post fonctionnalisation et traitement plasma).

11h30 — 12h00

Bruno FREDICI
Encadrants : Virginia D’Auria et Sébastien Tanzilli

Vers des reseaux quantiques tout optique
Au cours de cet exposé, je reviendrais sur deux approches fondamentales en optique quantique que sont les variables dites continues, telles que l’amplitude et la phase du champ optique quantifié, et les variables discrètes, telles que la polarisation ou encore les modes spatiaux et temporels des photons. Après avoir introduit ces deux approches, je présenterais deux expériences que j’ai mené au cours de mes deux premières années de doctorat. À savoir, l’établissement d’un relais quantique en vue d’établir un lien de cryptographie en variables discrètes entre deux utilisateurs distant, et la réalisation d’un dispositif permettant la génération, la distribution, et la détection de champs optiques comprimés, et ce pour la première fois de manière entièrement guidée. Enfin, je terminerais en introduisant les projets à venir, à savoir la miniaturisation sur puce de dispositifs quantiques.