LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Année en cours > Benoît Dérijard

Le Frelon asiatique : un prédateur durable de l’abeille

Benoît Dérijard

Jeudi 19 mai 2016

à 11h en salle C. Brot

Depuis une vingtaine d’années les abeilles, dans tous les pays industrialisés, sont menacées par le SEC, syndrome d’effondrement des colonies (ou CCD pour Colony Colapse Disorder). Si les taux de CCD sont relativement alarmants en France (de 25 à 30% de disparition des colonies d’abeilles en fonction des années), ils sont catastrophiques aux USA où ils atteignent 40% en moyenne et 90% dans certains états. Le syndrome d’effondrement des colonies est multifactoriel : pesticides (entre autre néonicotinoides), monocultures, parasite acarien (Varroa), baisse d’immunité générale des abeilles, apiculture intensive...contribuent tous au déclin général des abeilles. Importé accidentellement en France en 2004, le Frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) accentue encore cet effondrement des colonies par la prédation sur les abeilles mais aussi et surtout par le stress qu’il induit sur les colonies, les empêchant ainsi de constituer leur stock de miel pour le passage délicat de l’hiver. Espèce particulièrement résiliente, le Frelon asiatique est définitivement installé en France où il n’a pas de prédateurs et il est nécessaire de développer des stratégies de luttes permettant, à défaut de l’éradiquer, de limiter son impact sur les pollinisateurs, la biodiversité et l’agriculture en général. Les principales méthodes actuellement utilisées seront décrites ainsi que des méthodes (technologiques et biologiques) prospectives.