LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2011 > Amandine Issautier et Oleksandr Stepanenko.

Exposés pédagogiques

Amandine Issautier et Oleksandr Stepanenko.

à 11h en salle C. Brot

Mémoire quantique dans un ensemble d’atomes froids de rubidium

Amandine Issautier

Le stockage cohérent, efficace et réversible d’états quantiques de la lumière dans des mémoires atomiques représente actuellement un enjeu majeur pour les réseaux d’information quantiques. De nombreux supports de stockage, tels que les ensembles d’atomes gazeux, froids ou à l’état solide, sont envisagés afin de satisfaire au mieux les propriétés attendues d’une mémoire quantique. C’est dans ce contexte que s’inscrit ma thèse, dont l’objectif est de développer une mémoire quantique pour des états quantiques photoniques dans des ensembles d’atomes froids possédant des propriétés de cohérence remarquables.

Durant cet exposé, je présenterai en détails ce projet de thèse et les différentes étapes permettant d’implémenter la mémoire. Un piège magnéto-optique, dont j’expliquerai le principe, nous permet de refroidir et de confiner une grande assemblée d’atomes de rubidium ( 108-109 atomes) à une température de quelques µK, assurant ainsi un support de stockage très cohérent. Puis, je décrirai le protocole de stockage que nous souhaitons utiliser, où les états photoniques seront stockés sous la forme d’onde de spin, via des processus de diffusion Raman spontanée sur la collection d’atomes.

Fils Quantiques et Circuits Intégrés Optiques à fort confinement sur Niobate de Lithium

Oleksandr Stepanenko

Les progrès réalisés ces dernières années dans le contrôle des processus de fabrication de guides d’onde optiques sur niobate de lithium sont tels, que l’on envisage maintenant de réaliser de véritables circuits intégrés optiques utilisant les propriétés électro-optiques et non linéaires du substrat. Ces circuits sont susceptibles de comprendre des zones de couplage de différentes longueur d’onde, des filtres de longueur d’onde, des coupleurs directionnels ajustables, des jonctions Y, des convertisseurs de fréquence, des cristaux photoniques, … Un des principaux inconvénient des techniques existant actuellement, est qu’elles permettent d’obtenir des guides d’ondes présentant de faibles pertes a la propagation, mais dont le confinement est limites du fait que les variations d’indice obtenues sont faibles ( de l’ordre de 0,01). En utilisant une nouvelle forme d’échange protonique nous avons réalisés des fils quantiques sur des wafers de 3’’ de niobate de lithium coupe X. Ils présentent des modes fortement confinés et aucune réduction de leurs propriétés non linéaires. Les déformations cristallines n’induisent que très peu de couplage entre les polarisations ce qui permet d’avoir un bon guidage dans le visible et le proche IR.

Mots-clés

MOSAIQ