LPMC

Partenaires

CNRS UNS
UCA



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Année 2013 > Alphonse Leroux

Soutenance de thèse : Mise en évidence de nouveaux types de vagues de très grandes amplitudes.

Alphonse Leroux

à 14h en salle C. Brot

Au moyen d’une expérience d’excitation paramétrique d’ondes de surface, nous étudions la formation et les propriétés d’ondes stationnaires présentant d’importantes non-linéarités. Dans un premier temps, nous mettons en évidence l’existence de deux nouveaux types d’ondes solitaires dans une géométrie de Hele-Shaw. Ces ondes stationnaires sont très localisées ; l’une présente une symétrie paire, tandis que l’autre présente une symétrie impaire. Ces deux ondes solitaires s’avèrent ne pouvoir être décrites ni par une équation de type Korteweg-deVries, ni par une équation de type Schrödinger Non-Linéaire, supplémentée par des termes rendant compte du forçage et de la dissipation. Néanmoins, nous montrons que le forçage et la dissipation sont des ingrédients nécessaires pour la formation de ces vagues stationnaires très localisées dans l’espace. Dans un second temps, nous mettons aussi en évidence des vagues qui présentent alternativement l’aspect d’étoiles ou de polygones dans un récipient tridimensionnel. Nous montrons que la symétrie de ces vagues dépend des paramètres du forçage, mais aussi, de façon surprenante, qu’elle ne dépend pas de la forme du récipient. Nous montrons qu’un mécanisme de couplage résonnant à trois ondes contrôle la symétrie.

Mots-clés : Vagues, Ondes de Faraday, Phénomène Non-Linéaires, Ondes Solitaires, Solitons, Excitation Paramétrique, Apparition de motifs.

Mots-clés

Fluides & Matériaux Complexes